Le 6 août 2021, l'OMS a été informée d'un cas confirmé d'infection par le virus de Marburg dans la préfecture de Guéckédou, région de Nzérékoré, dans le sud-ouest de la Guinée. Le village où s'est produit le cas est proche de la frontière avec la Sierra Leone et le Liberia. Il s'agit du premier cas humain connu d'infection par le virus de Marburg en Guinée.

Le virus de Marbourg est un agent pathogène apparenté au virus Ebola, qui peut provoquer une fièvre dite hémorragique. Le virus se transmet par contact avec le sang et les autres liquides organiques des personnes infectées. Après une période d'incubation de 5 à 10 jours, les symptômes se manifestent par une forte fièvre soudaine, des douleurs musculaires, de la fatigue, des maux de gorge ou des maux de tête, suivis de diarrhées, de vomissements et d'hémorragies internes et externes, ce qui entraîne généralement la mort. Il n'existe ni médicament spécifique ni vaccin. Jusqu'à présent, des cas sporadiques ont été signalés, notamment en Ouganda, au Kenya et en R.D. Congo. En 2018, le virus de Marburg a été identifié pour la première fois en Sierra Leone chez des chauves-souris frugivores, ce qui indique que le virus circule également en Afrique de l'Ouest.

 

Conséquences pour le voyageur

Le risque pour les voyageurs est très faible, mais il est élevé pour les membres de la famille des malades et les soignants. Évitez le contact avec les personnes malades. Ne consommez pas de viande de brousse ni de chauve-souris. De même, les grottes susceptibles d'abriter des chauves-souris doivent être évitées. Si vous avez de la fièvre, consultez immédiatement un médecin, ce qui est également important pour exclure d'autres maladies comme le paludisme.

 

Liens

WHO DON, 9.8.2021

WHO AFRO, 8.8.2021

CDC - Marburg hemorrhagic fever