Entre fin août et mi-septembre 2021, 20 cas suspects et 22 cas confirmés de peste (19 cas de peste pulmonaire, 3 cas de peste bubonique) ont été signalés. Les cas se situent dans deux régions éloignées: Itasy et Haute Matsiatra. Ces deux régions sont connues comme des zones endémiques de la peste.
La peste est endémique à Madagascar, la principale période de transmission se situant entre septembre et avril. Chaque année, 200 à 700 cas sont signalés, principalement la forme de peste bubonique. En 2017, une épidémie importante de peste avait eu lieu avec principalement la forme pulmonaire.

La peste est causée par une bactérie (Yersinia pestis) qui est transmise par les piqûres de puces infectées (surtout de rats, parfois d'animaux domestiques). Beaucoup plus rarement elle peut être transmise par voie respiratoire dans les gouttelettes émises par un malade atteint de peste pulmonaire qui tousse. Cette forme a une haute transmissibilité. Les symptômes de la peste pulmonaire sont la fièvre, des maux de tête, une grande fatigue et des plaintes pulmonaires telles que douleurs thoraciques, de la peine à respirer, de la toux avec parfois des expectorations (purulentes ou teintées de sang). Le port d’un masque est recommandé au personnel soignant et aux membres de la famille d'un malade. La peste bubonique se manifeste par de la fièvre, des frissons et des symptômes grippaux (maux de tête, douleurs musculaires, mal à la gorge) et souvent une inflammation des ganglions lymphatiques (bubon).

 

Conséquences pour le voyageur

Le risque pour les voyageurs est considéré comme très faible. Évitez tout contact avec les rats et les animaux morts ou malades. Tenez-vous à l'écart des personnes qui toussent. Consultez rapidement un médecin en cas de fièvre, de toux, de symptômes grippaux et/ou de lésions cutanées.

 

Liens

WHO DON, 1.8.2021