Conseils médicaux

aux voyageur

Comité d'experts suisse pour la médecine des voyages
Après le voyage

Après le voyage

Tout le monde n’a pas besoin d’un examen médical après un voyage.

Consultez un médecin après le voyage en cas de :

  • fièvre >37.5°C (même plusieurs mois après le retour) ; consultez immédiatement un médecin si vous revenez d’une zone où le paludisme est endémique
  • prise d’un traitement contre le paludisme pendant le voyage
  • diarrhée grave (p.ex. sanglante) ou d’une durée > 5 jours
  • douleur abdominale aiguë ou persistante
  • morsure ou griffure d’animal (n’importe quel mammifère) pendant votre séjour ; consultez un médecin en urgence
  • rapports sexuels non protégés pendant votre séjour
  • démangeaisons importantes ou persistantes
  • éruption cutanée ou un ulcère qui ne guérit pas
  • maux de tête nouveaux ou inhabituels
  • sueurs nocturnes
  • perte de poids involontaire
  • gonflement d’un ou plusieurs ganglion(s) lymphatique(s)
  • douleurs musculaires ou articulaires persistantes
  • problèmes de miction ou urines sanglantes
  • yeux jaunâtres
  • voyage prolongé (> 6 mois) ou exposition à des risques particuliers
  • compagnons de voyage tombés malades

Consultez un médecin avec une expérience en médecine des voyages et en médecine tropicale. Vous trouvez une liste de spécialistes en médecine tropicale et des voyages (FMH) dans la section "Demandez aux spécialistes".

Il existe de nombreuses maladies que l'on peut contracter pendant un séjour à l'étranger. La plupart sont bénignes mais il faut absolument exclure les maladies graves, potentiellement mortelles ou pouvant être transmises à l'entourage. La fièvre chez un voyageur de retour d'un pays tropical est une urgence médicale.  

Consultez toujours un médecin  
si vous vous sentez malade après un voyage ou présentez des symptômes tels que :

  • fièvre (>37.5°C), frissons
  • maux de tête ou douleurs à la nuque
  • diarrhées (de plus de 2-3 jours, fébriles ou sanglantes, enfants)
  • problèmes de peau (rougeurs, boutons, saignements, jaunisse)
  • symptômes génito-urinaires (brûlures ou sang dans l'urine, pertes vaginales)
  • toux, douleurs thoraciques
  • risque de maladie sexuellement transmissible

 

Si vous souffrez d'une maladie chronique, un contrôle chez votre médecin traitant au retour de voyage est recommandé.

Si vous avez consulté un médecin ou avez été hospitalisé durant votre voyage, notez avec précision les symptômes présentés, les mesures prises, les médicaments administrés. Rapportez si possible le dossier médical ou d'hospitalisation, les coordonnées du médecin consulté et les emballages des médicaments que vous avez reçus. 

Des accès de paludisme peuvent se produire des mois voire des années après le retour. N'oubliez donc jamais d'informer votre médecin d'un séjour éventuel à l'étranger.

Fièvre (>37.5°C), frissons, sensations de chaud/froid:
Consultez immédiatement un médecin. 
Parmi les maladies que vous pouvez avoir contractées durant votre séjour à l'étranger, la malaria (ou paludisme) est la plus fréquente, surtout si vous avez voyagé dans des zones tropicales ou subtropicales où sévissent les moustiques infectés. La malaria doit absolument être exclue car cette maladie peut rapidement entraîner la mort si elle n'est pas traitée lors des premiers accès de fièvre. Dites au médecin que vous avez récemment voyagé (quelle que soit la destination) afin qu'il considère tous les diagnostics exotiques possibles. Insistez toujours pour une prise de sang à la recherche de parasites de la malaria si vous vous êtes rendu en Afrique, Asie ou Amérique centrale et du Sud. Un retard dans l'instauration du traitement peut être fatal: chaque heure compte !

D'autres maladies peuvent être à l'origine de la fièvre : fièvre typhoïde, fièvre dengue, rickettsiose, etc. ainsi que des infections "non tropicales" comme la grippe, une pneumonie, etc.


Maux de tête persistants, fièvre, douleurs à la nuque et/ou signes de saignements sur la peau:
Rendez-vous immédiatement à l'hôpital le plus proche car il peut s'agir d'une malaria grave, d'une méningite ou d'une fièvre hémorragique, surtout si vous avez voyagé récemment en Afrique, en Asie ou en Amérique centrale ou du Sud. De nouveau l'instauration d'un traitement et/ou des mesures d'isolation dans les plus brefs délais sont impératives pour éviter la mort ou la transmission de la maladie à l'entourage ou au personnel soignant.

Diarrhée, des selles liquides plusieurs fois par jour 

durée depuis moins de 5 jours, pas de fièvre ni de sang dans les selles:
il s'agit probablement d'une diarrhée simple (diarrhée du voyageur à germes banaux) qui devrait guérir spontanément en 2-3 jours. Vous pouvez donc vous contenter de boire suffisamment de liquide tels que bouillon, thé sucré, jus d'orange ou autre Coca-Cola. (Voir : Maladies et Traitements : diarrhée du voyageur).

accompagnée de sang ou de fièvre : 
consultez un médecin en urgence car il peut s'agir d'une maladie potentiellement dangereuse, comme la fièvre typhoïde ou la malaria par exemple. Apportez si possible un échantillon de selles que le médecin pourra examiner à la recherche de parasites (amibes), ou cultiver pour détecter d'éventuelles bactéries (Shigella, Salmonella). Une fois le diagnostic posé, le médecin va instaurer un traitement antiparasitaire ou antibiotique approprié.

durée depuis plus de 5 jours
consultez un médecin pour tenter d'identifier la cause et donner un traitement approprié.

chez un enfant: consultez TOUJOURS un médecin :
vu le risque accru de déshydratation et de malaria. Il est impératif de le faire boire et l'alimenter, et ceci par petites doses fréquentes. Ne pas donner d'Imodium® aux enfants âgés de moins de 10 ans.

Lésion localisée, circonscrite comme un bouton
Il s'agit le plus fréquemment d'une lésion qui fait suite à une piqûre de moustique (ou autre insecte) ou à une petite érosion ou blessure antérieure. La lésion démange souvent et peut être surinfectée après grattage. L'humidité, souvent considérable dans les zones tropicales, empêche aussi la guérison. Il s'agit la plupart du temps d'une simple surinfection à traiter avec une nettoyage soigneux biquotidien avec une lotion désinfectante (Merfen®, Bétadine®) et éventuellement une poudre ou une pommade antibiotique appliquée sur la lésion.

Lésion douloureuse, enflée, rouge autour et/ou ulcérée
Consultez un médecin. Il peut soit s'agir d'une surinfection, soit un vrai furoncle ou une lésion plus spécifiquement tropicale comme une myase ou tungiase (larve de mouche ou puce dans la peau), un chancre en rapport avec la maladie du sommeil etc. qui nécessitent toutes un diagnostic précis pour donner un traitement approprié.

Lésion localisée, persistante ou transitoire, petit trajet rouge sous la peau ou une enflure
Consultez un médecin. Il peut s'agir de lésions dues à des parasites: larva migrans (vers dans les selles du chien que l'on contracte sur les plages), la gale, une filaire, un vers intestinal (anguillose) ou autre.

Rougeur diffuse (qui commence souvent sur le tronc) avec fièvre  
Consultez un médecin. Il peut s'agir d'une fièvre dengue, typhoïde, d'une rougeole, d'une rickettsiose, d'une infection ä VIH/SIDA ou autre.

Rougeurs diffuses avec démangeaisons généralement sans fièvre
Consultez rapidement un médecin. Il peut s'agir d'une réaction allergique médicmenteuse (à la prophylaxie antimalarique ou à un antibiotique par exemple) ou de vers dans la peau ou dans l'intestin.

Jaunisse et urines foncées
Elles peuvent avoir de nombreuses causes dont une hépatite (A, B, C, etc.), un problème biliaire, voire une fièvre jaune. Consultez rapidement un médecin.